Mentorat

04-03-2021

De quoi parle t-on avec le mentorat ? C'est un voyage de découverte partagé, c'est du partage des connaissances, des compétences. D'un côté, il y a le mentor, un conseiller expérimenté et de confiance. Il peut être un exemple, une personnalité, un coach, un groupe de réflexion voire un conseiller d'orientation. De l'autre il y a le mentoré, un jeune scolarisé toujours aux lycées dans le système éducatif ou un adulte en reconversion.

Le mentorat consiste à conseiller et former quelqu'un. Il sert aussi à partager une expérience de vie professionnelle, à encourager les mentorés (coaching) à développer leur plein potentiel. C'est une relation réciproque et collaborative à volonté.

Le mentorat peut être formel ou informel. Dans un environnement informel, les mentorés se fixant des objectifs réfléchissent probablement sur un choix d'orientation, une scolarité (Dut, Iut, Master ?), un cursus après le bac (baccalauréat) ou sur leur avenir professionnel, les professions, débouchés et filières. Ces éléments ne sont habituellement pas mesurables et les relations ne sont pas structurées. Dans le cas d’une relation de mentorat officielle, des objectifs mesurables et réalisables sont définis et fixés en fonction d’exigences déterminées.

Travailler avec un mentor peut être une expérience inestimable pour les deux parties. Le mentor et le mentoré apprendront probablement de nouvelles choses sur eux-mêmes et sur les autres qui les aideront à atteindre leurs objectifs de carrière. Mais pour que la relation fonctionne, chaque partie doit comprendre le rôle qu’elle joue.

Le mentorat et le e-entoring avec JobToSee


Les rôles d’un mentor consiste à :

  • Gérer la relation, orienter : fournir des conseils sur un projet d'orientation, des études supérieures à suivre ou pas, l'enseignement supérieur et bien d'autres sujets. Partager son expérience et son expertise, le cas échéant; agir sur un plan de feed-back pour les idées et les plans d’action ;
  • Encourager : offrir de l’encouragement et du soutien pour essayer de nouvelles choses; aider les mentorés à sortir de leur zone de confort; afficher leurs aptitudes et leurs motivations; célébrer les réussites; aider les mentorés à comprendre quand les choses ne se passent pas comme prévu ;
  • Cultiver et enseigner : déterminer les ressources (Onisep, Cio, Dsden, ministère de l'éducation nationale) qui aideront les mentorés à se développer et à se développer, comme recommander des livres, des ateliers ou d’autres outils d’apprentissage; encourager les mentorés à se joindre à des organismes de réseautage, à se présenter à des portes-ouvertes d'écoles de l'éducation nationale et/ou à les présenter à de nouveaux contacts. Un centre d'information peut aussi apporter des sources intéressantes notamment sur les sujets de la formation, CIF (Congé Individuel de Formation), CBC (Congé Bilan de Compétence), Congé VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Rencontrer une conseillère d'orientation, des conseillers d'orientation, des psychologues, un psychologue scolaire pour réaliser un test d'orientation et/ou un bilan d'orientation ou pour obtenir un conseil d'orientation.
  • Dire la vérité, fournir des retours lesquels sont parfois difficiles à entendre. Pousser les mentorés à prendre des risques réfléchis au besoin. Aider les mentorés à examiner et à évaluer les conséquences potentielles des décisions et des actions pour éviter les pièges du monde éducatif et les surprises prévisibles qui peuvent se produire. Offrir un respect mutuel et répondre aux besoins de la personne apprenante (Education).


Les mentorés ont aussi leurs propres responsabilités:

  • Déterminer les objectifs, une liste d'actions et de questions et mesurer la réussite de la relation de mentorat ;
  • Etre ouvert et demander de la rétroaction ;
  • Jouer un rôle actif, voire proactif ;
  • Planifier et assister aux conversations avec les mentors ;
  • S'engager, prendre des risques éclairés en testant de nouvelles options.


Pourquoi le mentorat est-il important ?

Une relation de mentorat peut avoir d’énormes avantages pour les deux parties. Un bon mentor peut aider le mentoré à devenir plus efficace au travail, à acquérir de nouvelles compétences, à acquérir une plus grande confiance et à prendre de meilleures décisions pour l’ensemble de sa carrière.

Les mentors sont heureux de voir les autres se développer, se réorienter, c'est un état d'esprit précieux.

Pour l’apprenant, il y a évidemment la possibilité d’explorer son apprentissage et de profiter de l’attention et de l’expertise de quelqu’un d’autre, soit dans une matière particulière ou dans le soutien du processus d’apprentissage.


Les modèles de mentorat

Il y a le mentorat individuel lequel est le plus traditionnel. Ensuite on parle de mentorat de groupe comprenant un ou plusieurs mentors travaillant avec un groupe de mentorés. Les écoles et les programmes pour les jeunes appliquent souvent ce modèle parce qu’il n’y a peut-être pas assez de temps ou de ressources pour avoir un mentor pour chaque participant. Citons également le mentorat par les pairs et le mentorat par distance ou E-Entoring

JobToSee propose du e-entoring. C'est une technologie très avancée dont la relation de mentorat est virtuelle. En utilisant un logiciel en ligne ou même un courriel, les participants à ce type de mentorat peuvent se connecter virtuellement sans perdre la touche personnelle.

Lire une autre actualité