Infirmière

17-08-2021

La Fondation Hôpital Saint-Joseph forme des élèves aux métiers d’Auxiliaire de Puériculture, d’Aide-Soignante et en Soins Infirmiers

L'histoire de l'infirmière remonte à la nuit des temps. Elle se rallie à celle de l'humanité souffrante. Elle nait dès l'apparition de l'Homo sapiens. Elle passe par la Mésopotamie, la Chine, l'Inde, la Grèce antique. Au Moyen Âge, la profession d'infirmier était le privilège des hommes, c'était des métiers d'hommes travaillant en équipe. Le rôle de l'infirmière s'est défini petit à petit naturellement devenant le temp fort de la chaîne des soignants, des aides soignants. A elle, les premiers soins d'hygiène, le suivi du malade, le réconfort et les mots qui comptent. Il va falloir alors des siècles pour que la servante dévouée, la dame charitable et pieuse qui consacre sa vie à ceux qui souffrent passe le relais aux professionnelles dûment diplômée et titulaires du diplôme d'infirmier. Entre-temps, la médecine sera passée de la magie à la science, et les techniques de soins palliatifs se seront considérablement complexifiées. Docteurs, soignantes et infirmières sont devenus ceux qui les maîtrisent et les conjuguent pour le plus grand bien des malades. Dans un centre hospitalier, beaucoup d'infirmières donnent plus que de leur temps, Elles offrent du réconfort, une main tendue, une écoute qui parfois suffit à guérir les blessures les plus profondes, Elles méritent notre reconnaissance pour leur courage, leur dévouement surtout en cette période de pandémie.

Découvrez le métier d'infirmière

Toujours en blanc, l'image de l’infirmière, de l'aide soignante est synomyme de pureté, de propreté, de virginité, de disponibilité. A son corps défendant, elle véhicule toujours une sacrée dose de testostérone. Elle aiguise les appétits, suggère des promesses. Toujours un fantasme, même si la profession est repue de ces clichés tout faits, de ces propositions éculées, de ces tendances médiévales du plaisir. Ce fantasme évidemment est toujours véhiculé aujourd'hui par l'Art et la mode (défilé de Vivienne Westwood, Paul Smith, Hermès, Valentino, Jil Sander). Cette couleur blanche est celle de la blouse qui s’impose comme l’uniforme de reconnaissance, qui fonde le métier d'infirmier,. Avec, à la clé, des tâches bien définies. Il s’agit de charité, d’honnêteté, d'expérience professionnelle et de compétences, voire de sagesse. On la porte effectivement à même la peau. C’est un second épiderme. Le mot « blouse » vient de bleu, couleur originelle du vêtement de travail. Mais le blanc gagne finalement la partie, véhiculant désormais une image d’éclat 

Selon le SNPI, il y avait 638 248 infirmiers / infirmières en milieu hospitalier en France durant l'année 2016. Ils exercent majoritairement à l’hôpital public.

  • 63 % sont salariés hospitaliers (49 % dans les hôpitaux public et 14 % dans le secteur privé) ;
  • 21 % sont salariés non hospitaliers d’une autre structure (centre de santé, établissement pour handicapés entreprise d’intérim, établissement scolaire, etc.) ;
  • 12 % des infirmiers sont des libéraux (soins à domicile) ;
  • 4 % sont salariés d’un établissement accueillant des personnes âgées.

Ces chiffres ne prennent pas en compte les métiers d'aide soignant, soignant, la profession d'anesthésiste, d'auxiliaires de puériculture. La profession infirmière est un domaine en croissance rapide et la demande de personnel qualifié est importante.

 

Comment devenir Infirmière / Infirmier ?

Pour devenir infirmier, infirmier anesthésiste, les étudiants en formation initiale doivent désormais utiliser la plate-forme parcoursup pour passer les épreuves de sélection à un IFSI de préférence après un bac général ou un bac techno ST2S. Les étudiants en soins infirmiers suivent 3 ans de formation infirmière sanctionnée par le DE (diplôme d'Etat) d'infirmier (Diplôme d'infirmier de niveau licence). Ce programme d’études est conçu pour développer les personnes dans les connaissances fondamentales solides, les attitudes et les compétences pour la pratique infirmière. L'apprentissage est possible après la première année. À quelques exceptions près, presque tous les postes dans le domaine des soins infirmiers exigent un diplôme de premier cycle. Vous pouvez choisir d’entrer dans une spécialité en sciences infirmières. Le choix immédiat d’une spécialité n’est pas absolument nécessaire. Certains postes en soins infirmiers associés à différentes spécialités peuvent nécessiter des certifications spécifiques ou des diplômes plus avancés. Faites-vous aider par un spécialiste en orientation pour en savoir plus ou échangez sur la plate-forme avec des professionnels de la santé. Voici quelques-unes des spécialités infirmières les plus populaires :
  1. Soins néonatals : Ces infirmières travaillent avec les patients directement avant et après l’accouchement. En général, ces infirmières travaillent dans l’unité néonatale d’un hôpital, mais elles peuvent aussi travailler dans des unités connexes faisant un travail semblable ;
  2. Infirmière sage-femme : Ces infirmières guident les patientes tout au long du processus de grossesse et d’accouchement. À l’heure actuelle, les membres de cette branche des soins infirmiers sont très demandés et bien rémunérés ;
  3. Soins infirmiers cliniques : Ce terme couvre les infirmières détenant des diplômes et des certifications avancés qui supervisent le travail d’autres infirmières ;
  4. Soins intensifs : Les infirmières spécialisées en soins intensifs sont habituellement employées par les hôpitaux et travaillent dans des unités de soins intensifs ou des centres de traumatologie.
 

La mission de l'infirmière

Voici quelques responsabilités qui sont importantes dans de nombreuses spécialités infirmières :

  • Évaluer l’état de leurs patients ;
  • Consigner les données médicales du patient et le comportement pertinent ;
  • Travailler et communiquer efficacement avec les autres membres de l’équipe soignante ;
  • Utiliser et entretenir efficacement l’équipement médical ;
  • Aider à élaborer un plan de traitement ;
  • Évaluer les besoins d’enseignement des patients et des familles ;
  • Élaborer un plan d’enseignement personnalisé et fournir un enseignement pertinent ;
  • Conseiller les familles sur l’état du patient et les soins post-hospitaliers.

Peu importe ce que vous faites, en tant qu’infirmière, vous aidez les gens. Vous rencontrez des gens de tous les âges et de tous les milieux, vous prenez soin d’eux et vous leur facilitez la vie. Si c’est ce qui vous passionne, vous devriez fortement envisager de devenir infirmière.

 

École d'Infirmière / Infirmier

  • École de Puéricultrices + Institut de Formation d'Aide-Soignant + Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI St-Denis www.ifsi-ifas-puer-saintdenis.fr ;
  • École prepa Infirmier IRSS www.irss.fr/prepas-paramedicales/prepa-infirmier ;
  • École préparant au diplôme d’état d’infirmier(e) HPSJ www.hpsj.fr/ifsi/formation-infirmiere/formation-infirmiere/ ;
  • Prépa IFSI – Infirmier SUPEXAM https://supexam.fr/prepa-paramedical/infirmier-infirmiere-ifsi/.
 
Salaire d'une infirmière / Infirmier

Le salaire d’un infirmier dans la fonction publique hospitalière (après le Segur de la santé) est :

  • après 1 an de carrière : 2 026 € net mensuel ;
  • après 5 ans de carrière : 2 207 € net mensuel ;
  • après 20 ans de carrière : 2 924 € net mensuel ;
  • en fin de carrière : 3 398 € net mensuel.
  • Dans la fonction publique hospitalière, en Chu, les infirmiers sont rémunérés en fonction de leur grade et échelon. Au traitement de base s'ajoute diverses primes minimes et une bonification indiciaire pour les infirmiers exerçant dans certains services.

    En libéral, une Infirmière libérale gagne environ 5 000 € brut mensuel à condition de ne pas compter ses heures.

    Lire un autre article