Devenir vétérinaire : fiche métier

23-07-2021

Oniris forme environ 1100 élèves aux métiers de vétérinaire, aux métiers d'ingénieur

Commençons par un peu d'Histoire. Non pas une histoire pour rire quoique nous en avons une. Certains d'entre vous la connaisse peut-être !
C'est l'histoire d'un crocodile qui rencontre un chien :

- Salut, sac à puces !
Le chien :
- Salut, sac à main !

Ok bide complet :-) Parlons plutôt de l'Histoire de l'école vétérinaire en France. La première école à voir le jour fût celle de Claude Bourgelat en 1762 dans les environs de Lyon suivie quatre ans plus tard par l’École vétérinaire d’Alfort. Claude Bourgelat donna son nom au Serment de Bourgelat qui est aux vétérinaires ce que le Serment d'Hippocrate est aux Médecins.

 

Le métier de Vétérinaire

Tout d’abord il faut donner un chiffre : 18.500 professionnels sont inscrits à l’Ordre des vétérinaires. Tous des professionnel de la santé qui protège la santé et le bien-être des animaux et des personnes. Ils exercent en cabinet, en clinique, dans la recherche ou l’industrie. Les vétérinaires offrent un large éventail de services dans la pratique privée, l’enseignement, la recherche, le service gouvernemental, la santé publique, le service militaire, l’industrie privée et d’autres domaines.

Découvrez le métier de vétérinaire

Une profession qui fait rêver Clément, 12 ans. Comme beaucoup de garçons de son âge, il a très envie de devenir vétérinaire et soigner les animaux. Un spécialiste de l'orientation, un coach est apte à le renseigner. Toutefois expliquons dès maintenant à Clément ce que fait un vétérinaire. Lorsqu’il prête serment, le vétérinaire jure solennellement d’utiliser ses connaissances et ses compétences scientifiques "au profit de la société, par la protection de la santé animale, le soulagement de la souffrance animale, la conservation des ressources animales, la promotion de la santé publique et l’avancement des connaissances médicales."

À bien des égards, un vétérinaire est semblable à un pédiatre. Les animaux ne peuvent pas exprimer ce qui ne va pas chez eux, tout comme les bébés. Par conséquent, une grande partie de leurs antécédents cliniques sont obtenus auprès du propriétaire, comme un pédiatre l'obtiendrait auprès des parents d’un enfant. D'autres informations sont obtenues avec les doigts, les yeux et l’odeur. La capacité d’écouter avec un stéthoscope et de palper avec les doigts et les mains révélera une grande partie des découvertes physiques. Le sens de l’odorat est également important pour détecter des anomalies cachées. Enfin les analyses de sang, l’analyse d’urine et les examens fécaux sont très également précieux. Les vétérinaires doivent être bien formés en médecine de laboratoire et en parasitologie.

 

Les missions d’un Vétérinaire sont de :

  1. diagnostiquer des problèmes de santé animale ;
  2. vacciner contre les maladies, la rage etc. ;
  3. médicaliser des animaux souffrant d’infections ou de maladies ;
  4. traiter des fractures et panser des blessures ;
  5. réaliser de la chirurgie mineure à complexe, selon la formation ;
  6. conseiller les propriétaires sur les soins, sur l’alimentation, à apporter à leurs animaux de compagnie et à leur bétail ;
  7. euthanasier des animaux au besoin ;
  8. fournir des soins préventifs pour maintenir la santé du bétail ;
  9. effectuer des tests diagnostiques tels que les rayons X, l’ECG, l’échographie, le sang, l’urine et les fèces.

Le vétérinaire généraliste passe la moitié de son temps en chirurgie. Les opérations de stérilisation des animaux sont effectuées dans les bureaux de la plupart des vétérinaires. De nombreux vétérinaires effectuent également des interventions orthopédiques, la pose d’os, la dentisterie et la chirurgie traumatologique. La chirurgie exige une bonne coordination des mains et des yeux, et une motricité fine. Le travail d’un vétérinaire est semblable à celui d’un médecin humain.

Pour prévenir l’introduction de maladies étrangères, les vétérinaires employés par les organismes gouvernementaux mettent en quarantaine et inspectent les animaux importés d’autres pays. Ils supervisent les expéditions d’animaux, vérifient la présence de maladies et gèrent des campagnes de prévention et d’éradication de nombreuses maladies comme la tuberculose, la brucellose et la rage, qui menacent la santé animale et humaine.

Il y a beaucoup de vétérinaires qui sont professeurs, enseignant dans les écoles et les universités de médecine vétérinaire. En plus de l’enseignement, les membres du corps professoral des écoles vétérinaires mènent des recherches fondamentales et cliniques, contribuent aux publications scientifiques et élaborent des programmes de formation continue pour aider les jeunes diplômés à acquérir de nouvelles connaissances et compétences.

 

Formation pour devenir vétérinaire

Il est préconisé après la troisième, de préparer un BAC S (Bac Scientifique), suivi d'un DUT Génie Biologique. D'autres postulants passent par un BTS bioanalyses et contrôle, analyse biologique et ensuite font une prépa d'un an pour obtenir le concours. En cas de réussite au concours, ils doivent consacrer cinq années d'études dans l'une des quatre écoles citées ci-dessous. On vous invite à contacter les membres professionnel de l'orientation partenaires sur la plate-forme JobToSee.En 4ème année, il est possible de se spécialiser dans une catégorie d'animaux :
  1. animaux de production (vaches, chèvres, poules, moutons...) ;
  2. animaux de compagnie (chiens, chats...) ;
  3. les nouveaux animaux de compagnie comme les rongeurs, reptiles, oiseaux,...

Heureusement il y a d'autres possibilités d'exercer dans cette activité en devenant auxiliaire vétérinaire par la voie de l’alternance et le biais des formations homologuées par l’État dispensées par les centres de formation d’apprentis du réseau GIPSA. On relève deux niveaux de qualification :

  1. le titre d’AVQ (Auxiliaire vétérinaire), délivré au terme d’un an d’apprentissage ou de professionnalisation ;
  2. le diplôme d’ASV (Auxiliaire spécialisé vétérinaire), qui requiert deux ans de formation en alternance.
L’étudiant doit être majeur et trouver un vétérinaire susceptible de l’accueillir. Des établissements privés proposent également des formations d’ASSV (Aide-soignant spécialisé de la santé vétérinaire) ou d’auxiliaire vétérinaire en un ou deux ans. D’autres professions permettent d’être en contact avec les animaux : notamment l’ostéopathie animale (dont l’exercice est autorisé aux non-vétérinaires depuis avril  2017) en suivant une formation de cinq ans après le bac. Ou encore ceux de toiletteur, d’éleveur ou de soigneur, qui ne nécessitent pas d’études longues.
 
Le salaire du Vétérinaire
Le salaire des vétérinaires en libéral dépend de leur lieu d’exercice, de leur activité. Ils gagnent aux alentours de 2.500/6000 € brut mensuel. Dans le privé un vétérinaire salarié travaille beaucoup et gagne entre 2000 € à 3000 € brut mensuel toujours selon le lieu et l'activité. Dans la fonction publique, les débutants commencent à 1 700 € brut mensuel. Dans l'industrie pharmaceutique, on débute à 1 800 € brut mensuel.

Les Écoles publiques de vétérinaire sont gratuites : sept ans d’études
Seules quatre écoles en France forment des vétérinaires. L’entrée se fait sur concours et les candidats sont majoritairement issus des classes préparatoires agro-véto BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre) et TB (technologie et biologie). Depuis 2021, il est possible de s’inscrire à l’école vétérinaire via Parcoursup.

  • École Nationale vétérinaire d'Alfort - ENVA - www.vet-alfort.fr
  • École Nationale vétérinaire de Toulouse - ENVT - www.envt.fr
  • École Nationale vétérinaire, Agroalimentaire et de l'Alimentation Nantes Atlantique - ONIRIS - www.oniris-nantes.fr
  • École Nationale vétérinaire de Lyon - VetAgro Sup - www.vetagro-sup.fr
Lire un autre article